Les astuces écolos / zéro déchet pour vous inspirer !

zéro déchet

Après un premier article sur la poudre maison pour le lave-vaisselle, j’avais envie de continuer à explorer ce sujet plus largement. Comment continuer, petit à petit, à s’améliorer, à aller vers le zéro déchet. Comment faire, et par quoi commencer, pour diminuer notre impact sur l’environnement ? Quels sont les petits gestes faciles à mettre en place, qui bout à bout ont un vrai impact ?

Ce sujet me passionne, je trouve que l’engouement, et donc la prise de responsabilité de chacun ne fait que grandir, et c’est génial. Je reste par contre un peu sceptique devant certain.e.s qui ont parfois la critique facile, lorsque nos efforts ne semblent pas assez bons, ou lorsque nous ne sommes pas parfait dans notre démarche. Surprise : personne n’est parfait, et chacun cherche juste à faire de son mieux. Le rôle de chacun doit être d’inspirer les autres avec les idées que nous avons ! Nos actes suffisent à inspirer, et les autres nous inspirent par leur comportement, aucun besoin de culpabiliser les autres parce qu’ils n’appliquent pas nos choix.

Dans cette optique de faire au mieux, je vous propose cet article vous listant pas mal de petits gestes simples, pour une vie plus écolo de jour en jour, et plus tournée vers le zéro déchet. C’est également l’occasion pour nous de faire un bilan de ce que l’on applique déjà, et de nos prochains objectifs !

SUR LE BLOG, RETROUVE NOS ARTICLES PETITS PAS ÉCOLOS, POUR T’INSPIRER & TE DONNER DES IDÉES !

QUELQUES GUIDES DANS CETTE DÉMARCHE

Ma première source d’information sur le zéro déchet, une vraie pépite pour moi, c’est le livre de Béa Johnson, intitulé sobrement Zéro Déchet. J’en ai déjà parlé sur le blog, et ce livre reste un incontournable pour moi sur ce sujet. Béa est française, vit aux Etats-Unis, et nous détaille par quelles étapes sa famille est passée, passant d’ultra-consommateurs à zéro déchets, avec les embûches et les réglages auxquels ils ont du procéder. Ce livre a ouvert la voie de beaucoup de vocations, et depuis, beaucoup d’autres livres sont sortis sur le même sujet. Un autre auteur français est assez connu dans ce domaine, Jérémie Pichon, qui a plusieurs ouvrages zéro déchet à son actif. Enfin, le Petit Livre du Zéro Déchet de Marjolaine Solaro est également une pépite, avec un prix minuscule pour ces 160 pages !

Ensuite, vous avez également des sources sur internet, il y en a d’ailleurs tellement ! D’abord, deux sites assez « généraux » sur le sujet écolo / zéro déchet / fait maison : Faites Maison & Je deviens écolo. J’ai une préférence pour ce dernier, très clair, & avec une navigation simple ; mais les deux vous permettront beaucoup de découvertes ! Ensuite, j’ai vraiment hâte de voir la direction que prendra Bonjour Darling, ce blog est tenue par Anne-Laure, rejointe depuis peu par deux autres rédactrices, pour nous proposer encore plus de contenu ! La section Green devrait donc s’étoffer, j’ai hâte !

Côté beauté, je vous conseille le blog de Naturellement Lyla, qui propose beaucoup d’infos : des produits sains, et des DIY également. Côté mode responsable, je vous conseille de suivre Matières Premières, le blog de Clara & Lucie, en quête d’une mode plus raisonnée et plus responsable, bien loin de la fast-fashion. Toutes les deux ingénieures textiles, ce sujet les passionne, & une surprise semble d’ailleurs prévue pour la fin d’année.. J’ai connu Clara & Lucie lorsque nous étions étudiantes, et je suis tellement contente de voir leurs projets avancer !

MAINTENANT, ON FAIT QUOI ?

L’idée de cet article est donc de donner des pistes pour aller vers des comportements plus raisonnés, plutôt tournés vers le zéro déchet, et par là même, le fait maison.

DANS LA CUISINE

A la maison, on a depuis quelques mois remplacé les tablettes pour le lave vaisselle par une poudre faite maison, qu’on vous a partagé sur le blog. Cette recette marche super bien ! Pour la vaisselle à la main, on a remplacé les éponges par des brosses en bambou (comme celle-ci & celle-ci). Elles sont durables, et sèchent suspendues au-dessus de l’évier. On n’achète pas d’eau en bouteille plastique, car on a une Sodastream, Pierre ne buvant pratiquement que de l’eau pétillante. Depuis plusieurs mois, je vais partout avec ma gourde en métal, aussi pour éviter le plastique.

On a intégré des bacs de tri, trouvés chez Centrakor (moins cher que sur Amazon, et exactement les mêmes). Ça nous permet de facilement séparer les papiers, et les cartons & conserves des autres déchets. Plus d’excuse pour ne pas trier facilement ! On a aussi un petit carton dans la cuisine pour les verres. Ensuite, il ne reste plus qu’à sortir les déchets dans les poubelles dédiées, et le verre à la benne.

On consomme déjà beaucoup de produits bruts, et on cuisine pas mal. A aujourd’hui, on achète principalement nos légumes en surgelés (toujours nature). C’est plus facile pour nous dans l’utilisation quotidienne. Côté vrac, on achète facilement tout ce qui est noix, fruits secs pour nous en-cas, et le riz. Notre supermarché habituel propose pas mal de vrac, mais pas encore de farine par exemple.

Egalement, on emmène nos repas du midi chaque jour au travail. Il y a encore quelques mois, on avait des contenants en plastique. Depuis, on a changé pour des contenants en verre. Un petit sac isotherme, un pain de glace, et le tour est joué. Pas de nourriture emballée achetée pour le déjeuner, et des bonnes choses faites maison !

Next steps

On a commencé à choisir des produits en vrac plutôt que des produits emballés, l’objectif est de continuer dans cette démarche. La prochaine étape sera de basculer un maximum de produits secs sur du vrac. Nous sommes de graaands consommateurs de pâtes, donc à aujourd’hui, c’est beaucoup d’emballages.

Ensuite, on a une fâcheuse tendance à oublier nos sacs de courses, et donc souvent on en rachète. Et ça, c’est moche… On progresse quand même, ça nous est moins arrivé ces temps-ci.

On aimerait également éliminer l’utilisation de l’aluminium ou du film alimentaire. Je pense qu’on se tournera vers des tissus enduits de cire pour la conservation des produits. Il faut simplement que l’on prenne le temps d’y regarder.

DANS LA SALLE DE BAIN

Bon, first thing, on coupe l’eau du robinet quand on se brosse les dents. Pareil sous la douche quand on se savonne, la base. Ensuite, on a testé le shampoing solide spécial cheveux secs de chez Lamazuna. Bon, Pierre était content, moi pas franchement . Il mousse bien, est agréable sous la douche, mais mes cheveux n’étaient que paille après l’avoir utilisé. On a donc terminé le produit, sans renouveler pour le moment. On en a malgré tout un neuf d’avance, je pense que Pierre l’utilisera.

Côté savon pour le corps, nous achetons en pharmacie du gel douche neutre en bidons d’un litre. C’est économe, en prix et en plastique. Nous ne sommes pas passés au pain de savon, et je ne sais pas si nous le ferons un jour. Ayant toujours eu une peau très sensible, il faudra trouver le produit idéal.. Ensuite, je me maquille peu, mais lorsque c’est le cas, j’utilise des cotons démaquillants lavables. Je les ai depuis des années, et ils sont impeccables. Côté règles, je suis passée à la cup il y a presque 2 ans maintenant, et ça me convient plutôt bien.

Next steps

J’aimerai bien tester d’autres shampoings secs, le Cut by Fred semble excellent. Je retenterai peut-être aussi notre chance avec un autre modèle de chez Lamazuna. J’avais également acheté le dentifrice solide Lamazuna, mais je n’ai pas encore osé sauter le pas de l’essai. Notre dentifrice en tube arrivant à sa fin, je vais m’y mettre ! Côté brosses à dent, je verrai pour changer la mienne par le modèle en bois français de chez Bioseptyl. Pierre utilise une brosse à dent électrique, donc pour le moment, je ne vois pas d’alternative convenable pour lui.

On va prochainement remplacer les cotons-tiges jetables par ce modèle, le LastSwab. Ils devraient arriver prochainement, suite au financement participatif qui avait été organisé. Côté déodorant, c’est la grande quête de ma vie ! Je transpire facilement, et j’ai beaucoup de mal à trouver un déodorant naturel ET efficace. Je sais que ça demande de laisser un peu de temps au corps pour s’adapter, mais ce n’est pas toujours évident. Enfin, j’aimerai bien tester les culottes de règles, celles de la marque Rejeanne semblent top.

DANS NOTRE ARMOIRE

Je vous parlais plus haut du blog Matières Premières, et le sujet d’une mode plus responsable est l’un des piliers importants d’une meilleure consommation. On connait les ravages de la fast fashion, et même si ces enseignes commencent à prendre conscience des choses, et à faire évoluer leurs comportements, on est encore loin d’une mode écoresponsable. A aujourd’hui, nous n’avons pas encore intégré ces comportements dans nos achats, ces grandes enseignes restent celles vers lesquelles on a tendance à se tourner. Par contre, nous essayons de ne pas acheter de nouveaux vêtements qui ne nous seraient pas nécessaires, c’est un début !

Pour s’habiller plus écoresponsable : on s’éloigne des grandes enseignes que l’on connait bien, et on regarde ce qu’il se passe ailleurs. Chez Maison Standards, chez Atelier Unes, ou encore chez Anaki Paris, de beaux produits sont là. Chez Balzac Paris et chez Veja, c’est aussi un sujet au cœur de la création et de la production. Pour ces marques, certains produits seront bien plus chers que les marques accessibles, ce qui peut compliquer la tâche pour certain.e.s. Toujours est-il que ces produits sont mieux fabriqués, grâce à une main d’oeuvre européenne ou française, et avec des matériaux de qualité.

Pour faire de la place : pour éviter d’acheter des choses que l’on possède déjà, mais qui sont bien cachées dans nos trop grosses piles de vêtements, rien de mieux qu’un vrai bon tri (Marie Kondo, je t’aime). Une fois le tri effectué, il ne reste plus qu’à s’en débarrasser. Les vêtements abîmés disparaissent, et les vêtements en bon état peuvent être donnés (des bennes sont disponibles partout) ou vendus. On connait bien le célèbre Vinted maintenant (je recommande !), mais d’autres sites de ventes en ligne existent. Vous pouvez également participer à un vide-grenier, ou à un vide-dressing, on en trouve d’ailleurs de plus en plus !

ET LE RESTE : MAISON, VOITURE, INTERNET, …

Je suis passée sur le moteur de recherche Ecosia depuis début Septembre (merci Mathieu !), et ce moteur de recherche assurer une reforestation, simplement parce que vous l’utilisez. Filez vous renseigner, et l’installation est super rapide !

Autre petite chose pour la maison, nous avons des têtes thermostatiques contrôlées sur chaque radiateur, pour ne pas surchauffer la maison. On limite donc notre consommation de ce côté. On a également une cheminée (quel bonheur !), et on a installé un système de redistribution de cette chaleur, histoire qu’il ne fasse pas 25° dans le salon, et 18° dans les autres pièces !

Ensuite, côté voitures, nous en avons deux. Mais lorsque l’on s’organise bien, on covoiture tous les deux pour limiter les frais. Ma voiture peut rester à mon travail la semaine, et je peux donc l’utiliser si besoin ; et on utilise celle de Pierre.

Enfin, côté travaux, il peut être difficile et/ou coûteux de trouver des produits respectueux de l’environnement, ou produits localement. Là où nous avons pu être attentifs, c’est sur les taux de COV dans les peintures. Nous avons systématiquement choisi des peintures ayant des taux ultra bas, histoire de polluer le moins possible l’air intérieur de la maison.

Et vous ? Quels sont vos bons gestes ? Quelles sont vos bonnes idées ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.