DIY Plantes : faire des boutures de Monstera à la maison

Monstera

Nous sommes au printemps, les journées ont rallongé (merci merci), et tout reprend vie dehors. A l’intérieur aussi, les plantes vertes reprennent leur croissance. Chez nous, la plante qui pousse le mieux, le plus vite, le plus haut, c’est la Monstera Deliciosa. Cette plante, revenue sur le devant de la scène il y a quelques années, est canon. Son petit air années 70 l’avait sûrement ringardisée, mais elle est bien là, entourée de cactus et de plantes grasses dans les intérieurs (dont le nôtre !).

LES PREMIÈRES BOUTURES DE FÉVRIER

En Février, j’avais déjà tenté de bouturer quelques plants de ma Monstera. Celle-ci avait énormément grandi, s’étendait fort, et nous ne l’avions pas tuteuré pour la maintenir. La plante était carrément à l’étroit dans son pot, et les racines aériennes prenaient aussi leurs aises. Les feuilles s’étirant de part et d’autre, la plante faisait plus d’1m50 d’envergure, et semblait du coup déplumée. Vous pouvez en voir une petite partie dans cet article.

En Février donc, j’ai prélevé 5 branches de taille moyenne (avec des nœuds), pour en faire des boutures. Après plusieurs semaines dans l’eau puis en terre, elles se portent très bien. J’avais fait 3 pots avec les 5 plants, vous avez les photos ci-dessous. D’ailleurs, depuis les photos prises fin Avril, j’ai des nouvelles pousses dans 2 des 3 pots ! Sur la photo de droite, vous voyez d’ailleurs le petit rejet qui pointe le bout de son nez !

Début Avril, j’ai donc pris la décision de faire de même avec tout le reste de la Monstera. Autrement dit, j’ai choisi de « sacrifier » la plante et de bouturer toutes les branches. Cette fois, je vous montre le processus au moment du rempotage en terre.

SUR LE BLOG, RETROUVEZ TOUS NOS ARTICLES GREEN DANS LA CATÉGORIE PLANTES !

LES BOUTURES D’AVRIL !

Le prélèvement des plants

La Monstera est une plante qui vit extrêmement bien le bouturage, et qui se propage très facilement. Pour s’assurer d’avoir des plants qui reprennent bien, il faut couper les branches sous un « nœud », soit sous une jonction entre deux branches. Vous pouvez voir à quoi cela ressemble sous les photos ci-dessous. C’est ce nœud qui permettra à la plante de recréer des racines. Une branche simple coupée restera belle des semaines dans l’eau (véridique), mais ne créera pas de racine. Pour couper vos plants de Monstera, assurez-vous de le faire avec des ciseaux ou un sécateur (selon l’épaisseur) propre, voire désinfecté. Couper créera une « plaie » à la plante, l’outil doit donc être propre pour ne pas risquer de propager d’infection.

Si vous ne souhaitez pas couper votre plante, pour ne pas la déséquilibrer par exemple, vous pouvez utiliser un rejet. En effet, de nouvelles branches se créent sur celles existantes, mais régulièrement, une nouvelle pousse apparaît au pied de la plante. Ci-dessous, la bouture du milieu était un rejet : des branches très fines, des petites feuilles, et elle a tout de même fait des racines comme une grande !

Un lien qui peut vous aider également, c’est l’article de Mango & Salt à ce sujet !

La reprise des racines

Il y a plusieurs techniques, mais je suis partie sur celle qui semble le mieux réussir : l’eau. J’ai donc mis chacune de mes boutures, séparées, dans des verres ou vases, remplis d’eau. Je me suis assurée que les nœuds étaient bien dans l’eau, puisque c’est eux qui développeront majoritairement les racines. Pour cette session de boutures faite en Avril, je les ai laissées ainsi pendant presque 4 semaines, en changeant l’eau régulièrement. Les plants les mieux exposés à la lumière du soleil sont ceux qui ont développé les plus grandes racines, donc pensez-y à cette étape. Globalement d’ailleurs, cette plante aime la lumière et l’humidité. Sur les photos ci-dessous, on a l’un des plus gros plants, qui a fait beaucoup de racines (blanches), et le plus petit récupéré, qui lui avait une seule racine, bien suffisante pour sa taille !

Le rempotage des plants de Monstera

Au bout de 4 semaines, les racines des plants étaient suffisantes pour être mises en terre : toutes faisaient minimum 6-7cm. Je suis donc passée à l’étape rempotage. Après avoir vu mon plant d’origine étriqué dans son pot, cette fois, j’ai prévu le coup : des pots qui peuvent sembler immenses pour les plants, mais qui leur laisseront de l’espace pour grandir. Pour cette session de rempotage, j’ai utilisé des billes d’argile pour le fond, pour drainer l’eau, et du terreau. Dans chaque pot, j’ai mis une couche de 3 à 4cm de billes d’argile, puis un peu de terreau pour bien positionner le plant. J’ai ensuite ajouté du terreau pour bien recouvrir les racines et « caler » le plant. Certains avaient des racines aériennes, que j’ai conservé au mieux. Suivant les tailles de mes plants, je les ai mis seuls dans un pot, ou à deux. Tous les pots sont maintenant en bord de fenêtre pour prendre le soleil, et je les ai bien arrosées dès le rempotage.

SUR LE BLOG, RETROUVEZ TOUS NOS ARTICLES GREEN DANS LA CATÉGORIE PLANTES. VOUS POUVEZ AUSSI RETROUVER TOUS NOS ARTICLES HOME & DÉCO !

Et les autres plantes, alors ?

Lors du rempotage de mes plants de Monstera, j’en ai profité pour rempoter d’autres plantes. Un Zamioculcas qui commençait à être à l’étroit dans son pot en métal, entre autres. J’avais également quelques plantes achetées récemment : un Ficus Elastica, un Sédum et un Aloe Vera. J’avais les pots à la maison, j’ai donc profité de cette session jardinage pour les rempoter également. En guest star, bébé chat Tatooine !

Et vous, avez-vous déjà fait des boutures à la maison ? De quelles plantes ? Racontez-nous !

SUR LE BLOG, RETROUVEZ TOUS NOS ARTICLES GREEN DANS LA CATÉGORIE PLANTES !

Monstera

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.