L’amie prodigieuse, la saga d’Elena Ferrante

Catégories Livres
L'amie prodigieuse

Donner son avis sur un livre est à mon sens difficile, et sur une saga de 4 livres, c’est un genre de petit défi pour moi. J’ai presque choisi L’amie prodigieuse par hasard, et le hasard fait parfois bien les choses. J’ai tendance à être attirée par l’esthétique ou les couvertures des livres , c’est souvent ce qui fait que je vais lire la quatrième de couverture ou le feuilleter. Dans le cas de L’amie prodigieuse, ce sont bien les couleurs du coffret qui m’ont d’abord attiré. Ensuite, j’ai feuilleté le premier tome, une dizaine de pages, avant que Pierre ne me retrouve dans le rayon ! J’ai donc acheté le coffret sans hésiter.

SUR LE BLOG, RETROUVEZ NOS AUTRES ARTICLES LIVRES, DONT CELUI LIÉ A HARRY POTTER, PAR EXEMPLE !

L'amie prodigieuse

J’ai toujours lu beaucoup de styles différents, du fantastique au policier, en passant par les sagas familiales. Cette série fait partie de la dernière catégorie. Chacun des 4 romans fait entre 450 et 550 pages, et ils font partie de la collection « du monde entier » chez Gallimard.

LE PITCH

Le premier tome s’ouvre sur la disparition de Rafaella, alias Lila. Son fils appelle Elena, la narratrice, — Lenù —, âgée d’une soixantaine d’années, pour l’informer que sa mère s’est volatilisée. « Laisse-la partir », riposte-t-elle. « Et ne cherche plus à me joindre. » Mais parce que Lila est partie en détruisant toute trace de son existence, Lenù est prise d’un vertige. Si Lila décide de disparaître, alors Lenù doit raconter l’histoire, celle qu’elle devait taire, qu’elle avait promis de ne jamais écrire, pour garder une trace de Lila. L’origine de leur amitié, et leurs vies entremêlées.

L'amie prodigieuse

Lenù, la narratrice, décide donc au début du premier tome de raconter la genèse de son amitié avec Rafaella, qu’elle est seule à surnommer Lila, et non Lina, comme tout le quartier l’appelle. Leur amitié se scelle dans une Naples d’après-guerre étouffante et pauvre, entre mafia, trafics et violences. Toutes deux sont intelligentes, mais seule Lenù continuera ses études après le primaire. Leurs chemins commencent à s’écarter, mais la vie les rapproche sans cesse. De leur enfance, elles ont gardé l’envie féroce de se sortir de leur situation de misère, rêvant d’écrire un livre et de gagner de l’argent.

Les choses évolueront différemment de ce plan : Lila se mariera jeune, et Lenù se sent dépendante de Lila, dans tous les aspects de sa vie, malgré l’éloignement. Comme si son existence n’avait de valeur que si son amie la validait. Malgré tout, elle continue ses études, déménage et quitte Naples, elle avance et fait sa vie. Lila restera à Naples, y attirant Lenù à elle, encore et toujours. Tout semble réel, tangible dans cette saga. On sent Naples, la lourdeur des combats politiques, la crasse et la violence. On y vit l’amour, la haine et la trahison, les naissances et les morts. Pour conclure, j’ai aimé, vraiment aimé ces 4 livres et cette saga.

L'amie prodigieuse

QUI EST ELENA FERRANTE ?

La controverse autour de la véritable identité de l’autrice, Elena Ferrante, m’a un peu dérangé. Si vous n’aviez pas suivi ce sujet, Elena Ferrante est un pseudo pris par une écrivaine, qui souhaite garder l’anonymat, depuis toujours. Un journaliste a déclaré avoir découvert sa véritable identité. Je suis pour ma part dérangée par cette enquête : pourquoi, et que gagner de cette enquête ? Dans le cas de ces livres, la narratrice et l’autrice portent le même prénom, Elena, et c’est aussi ce qui a fait mon attachement à cette oeuvre. Je n’étais pas dans un roman, mais dans le récit d’une vie, j’y étais. Et je respecte profondément qu’un auteur puisse vouloir rester anonyme.

SUR LE BLOG, RETROUVEZ NOS AUTRES ARTICLES LIVRES, DONT CELUI DÉDIE « HOME & LIFESTYLE » !

L'amie prodigieuse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.